Thailand Rustige Plekjes 01 Header

Les petits coins tranquilles de

Bangkok

Bangkok vous évoque sûrement des images des rues bondées de taxis, de cuisine de rue en surabondance et de virée nocturnes arrosées de bière Chang... Même si la Grosse Mangue est fidèle à sa réputation, la ville recèle aussi sa part de douceur. La blogueuse Megan Rogers explore pour vous les petits coins tranquilles de la vibrante métropole.

En savoir plus


Thailand Rustige Plekjes 02 Megan Bg Half
Thailand Rustige Plekjes 02 Megan Bg Half Mob
Thailand Rustige Plekjes 02 Megan Img 01

Megan Rogers

Bien que placée sous le signe de l’aventure, la vie de Megan Rogers est empreinte de simplicité. Photographe et auteure dans un monde qui gagne en complexité et en routine, elle s’acharne à dénicher des lieux sortant des sentiers battus. Partie vivre en Thaïlande il y a quelques années, l’envie de changer de décor n’a pas tardé à la tarauder... Découvrez où l’emmène son prochain voyage sur depaysementblog.com.

Thailand Rustige Plekjes 03 Ademruimte Bg

Un espace pour courir et s’aérer

Le poumon vert de Bangkok

À deux pas de la jungle de béton et de ses rues chaotiques, l’île de Bang Krachao permet littéralement de reprendre son souffle. Cet espace urbain au charme envoûtant est connu comme le poumon vert de Bangkok. Le rythme y est plus calme et il suffit de s’enfoncer dans la verdure pour noter la différence : les palmiers ondulants remplacent les gratte-ciels et les odeurs naturelles celles des pots d’échappement. On a l’impression de remonter le temps !

Thailand Rustige Plekjes 03 Ademruimte Img 01

Le meilleur moyen de transport ? Le vélo, sans aucun doute.

Louez-en un dès votre arrivée, c’est la façon la plus efficace d’explorer le poumon vert. Dirigez prudemment votre guidon car les passerelles sont perchées à plus d’un mètre de hauteur. Une chute vous conduirait sans détours dans la boue des marais. L’île a tout du labyrinthe mais il est impossible de s’y perdre. Il est impossible de s’égarer sur Bang Krachao. On s’y rend comme on en sort, en empruntant une route unique : avant même de vous en apercevoir, vous serez de nouveau sur la route principale. N’oubliez pas, entre temps, de profiter de la verdure ! Bouger reste la meilleure façon de récupérer de la fatigue du voyage et le centre de Bangkok n’est pas vraiment propice aux activités d’extérieur... profitez de l’espace et de l’absence de voitures : mettez vos muscles au travail et vous sentirez vite pris d’une nouvelle énergie.

Le lieu pique-nique idéal

Le parc Sri Nakhon Kuenkhan est l’une des premières escales après l’embarcadère. Cette oasis de verdure renferme des pistes cyclables planes, des collines verdoyantes et un grand lac. Vous aurez peut-être la chance d’apercevoir quelques lézards. Achetez quelques en-cas dans une petite boutique et organisez votre petit pique-nique. Ce n’est pas de la haute cuisine, mais il se peut que les chips et les gâteaux prennent une saveur particulière au bord du lac, à l’ombre des arbres. Vous ne diriez pas non à une touche de luxe ? Garez votre destrier à deux roues près du marché flottant de Bang Nam Phueng. Ici vous commanderez un vrai repas thaïlandais, achèterez quelques souvenirs ou caresserez une chèvre....

Thailand Rustige Plekjes 03 Ademruimte Img 02
Thailand Rustige Plekjes 03 Ademruimte Img 03

Une cabane pour adultes

L’établissement Bangkok Treehouse, un lieu magique niché au cœur du poumon vert, est vivement recommandé à ceux qui souhaitent se poser un instant. Les douches en plein air et les murs couverts de lierre fondent les chambres d’hôtel dans leur cadre naturel. À l’étage supérieur se trouvent des sortes de « nids » qui offrent une vue imprenable sur la rivière. Bangkok Treehouse est à 100 % durable : il s’engage à sortir un kilo de déchets de la rivière par réservation, utilise de l’énergie verte et optimise ses dépenses énergétiques. Séjourner ici est presque plus favorable à l’environnement que rester chez soi !

Thailand Rustige Plekjes 03 Ademruimte Img 05
Thailand Rustige Plekjes 03 Ademruimte Img 04

Le menu est principalement végétarien et végétalien, mis à part quelques plats de poissons. Les ingrédients sont frais et de saison : meilleurs pour l’homme et pour l’environnement. Bien entendu, les spécialités thaïlandaises sont à 100 % savoureuses !

Thailand Rustige Plekjes 04 Riviercruises Bg 01

Croisières sur le fleuve

Échappez à la chaleur et au trafic

Pour réveiller votre zénitude intérieure, rien ne vaut une promenade au fil de l’eau. Le cours du Menam est accessible grâce aux nombreux embarcadères urbains et des embarcations de toutes sortes vous accueillent à bord. Si vous êtes en quête de tranquillité, optez pour un bateau-mouche ou louez un bateau à longue queue. Le transport public bondé dessert les mêmes arrêts mais le voyage n’est pas sans accrocs. Une fois à bord, votre programme de la journée se résume à avoir quartier libre.

Passage au temple

Parmi les temples de Bangkok, celui de Wat Arun est l’un de mes favoris. Moins fréquenté que ceux de la vieille ville, le temple de l’aube est recouvert de mosaïques. Pour les Thaïlandais, faire trois fois le tour d’un temple dans le sens des aiguilles d’une montre porte bonheur. Le temple de Wat Arun permet d’accomplir ce rituel à plusieurs niveaux. N’oubliez surtout pas d’admirer la beauté des mosaïques et le raffinement des statues. Avec un peu de chance, votre visite au temple concorde avec une cérémonie bouddhiste. Prenez le temps d’écouter les litanies apaisantes tout en vous imprégnant de la beauté des lieux.

Thailand Rustige Plekjes 04 Riviercruises Img 01
Thailand Rustige Plekjes 04 Riviercruises Bg Half
Thailand Rustige Plekjes 04 Riviercruises Bg Half Mob

Faites-vous plaisir

Au bord du fleuve, les bars et petits restaurants branchés poussent comme des champignons. Que vous ayez envie d’un cocktail bien frais, d’une pizza croustillante ou d’une glace rafraîchissante, vous ne saurez plus où donner des papilles !

Thailand Rustige Plekjes 04 Riviercruises Img 02

Le nom Wat Arun a beau se traduire par Temple de l’Aube, le coucher de soleil et son sublime dégradé de rose est le moment propice pour siroter un verre à la terrasse de l’hôtel Sala Rattanakosin, sur la rive opposée du fleuve. Il fait bon déambuler sur la place de marché qui fait face au Wat Arun, un jus de fruit fraîchement pressé à la main. Vous y trouverez aussi des cartes postales et des petits objets d’artisanat.

Détente intégrale

Une brise agréable sur la nuque... Oui, se déplacer au fil des khlongs – les canaux urbains – est vraiment la meilleure façon d’approcher la vie locale authentique. Ils sont logiquement interdits aux voitures ! Loin de moi l’idée de sonner comme une mère poule, mais gardez la tête et les mains dans les limites du bateau. Et prenez garde aux vagues, l’eau est tout sauf propre. Certains bateaux ne s’arrêtent de naviguer qu’une fois la nuit tombée. Ne vous inquiétez pas : les mangues et le riz gluant ne connaissent pas la pénurie. Il suffit de prendre un taxi le long de la berge.

Thailand Rustige Plekjes 04 Riviercruises Img 03
Thailand Rustige Plekjes 05 Ari Bg

Ari, quartier branché

Repaire d’expats et de locaux branchés

Repaire d’expatriés et de hipsters locaux, Ari est un quartier montant. Avec ses rues bordées d’arbres et ses bars branchés, le quartier supraphotogénique a su préserver son âme conviviale. N’hésitez pas à y passer la journée, sans préciser que c’était mon idée !

Thailand Rustige Plekjes 05 Ari Img 01

La révolution des foodtrucks

Des spécialités mexicaines au poisson à cuire soi-même : le quartier d’Ari renferme tous les foodtrucks possibles et imaginables. Asseyez-vous, prenez une bière et regardez la foule branchée défiler. Ari est le nouveau spot branché de Bangkok et les cafés de caractère ne manquent pas. Porcupine Café est mon lieu de prédilection. Le métro passe aussi à Ari et le quartier est facilement accessible. Comme il est éloigné du centre de Bangkok et des hôtels, votre visite ne manquera pas de calme.

Tous les chemins mènent à Bangkok

Les sites les plus intéressants de Ari sont proches les uns les autres. Le quidam de base y est entrepreneur, homme d’affaires ou voyageur branché – tout comme vous. Après avoir bien bu et bien mangé, il est temps d’explorer les petites rues (sois) à pied ou en vélo. C’est d’ailleurs en marchant que j’ai découvert la plupart de mes lieux favoris. Traverser les quartiers tumultueux de Bangkok dans un tuktuk peut être une aventure stressante et coûteuse. Dans les rues verdoyantes de Ari, ce moyen de transport semble soudainement apaisant. Tout le monde y a recours, les locaux y compris.

Thailand Rustige Plekjes 05 Ari Img 03
Thailand Rustige Plekjes 05 Ari Img 02

Vivre la Thaïlande authentique

À Ari vous pourrez vous mêler aux locaux. Profitez d’un délicieux dîner et restez à table jusque tard dans la nuit. Regardez autour de vous et oubliez l’écran de votre smartphone. Comme on dit ici : mai pen rai. Autrement dit : pas de problème. Regardez ces petites rues : quel charme, quel caractère ! Il ne s’agit pas d’oublier votre appareil photo ! Ari possède tous les atouts pour offrir une journée placée sous le signe de la tranquillité. Entamez une conversation avec les Thaïlandais, un peuple d’une incroyable affabilité. Si vous le demandez gentiment, ils vous raconteront peut-être quelques secrets locaux...

Loading...

Loading iFly KLM Magazine