Hidden Treasures Osaka 01 Header
Iris van den Broek
Iris van den Broek

Autrefois discrète, Osaka s'est métamorphosée en ville branchée de premier ordre. Dans un décor décalé composé de poulpes lumineux, de dragons verts et de tour Eiffel orientale, notre reporter Iris van den Broek est partie pour nous découvrir la troisième ville du Japon.

Découvrez Osaka
Hidden Treasures Osaka 00 Bg 1 Intro
Hidden Treasures Osaka 02 Intro Profiel

Texte et photographie

Iris van den Broek
#eyeristravels

Je suis à Osaka où je patiente à un gigantesque carrefour, quand les six (!) passages piétons passent au vert au même moment. Une vague de piétons, de vélos et de scooters ondule sur l'asphalte. La soirée ne fait que commencer et je me rends à Dōtonbori, le quartier le plus désigné pour une première prise de contact avec la ville. La rencontre est littéralement éblouissante car une fois sur place, les lumières vives, les publicités et les néons rivalisent pour attirer mon attention. Dōtonbori longe un petit canal creusé par un entrepreneur local. Au fil des années, le secteur s'est peu à peu consacré aux divertissements. On y trouve de tout, mais l'accent est mis principalement sur la gastronomie. Amoureux de la cuisine orientale, à vos baguettes ! 

Hidden Treasures Osaka 02 Intro 2
Hidden Treasures Osaka 02 Intro 2
Hidden Treasures Osaka 02 Intro 3
  • Hidden Treasures Osaka 03 Slider 1
    Iris van den Broek
  • Hidden Treasures Osaka 03 Slider 2
    Iris van den Broek
  • Hidden Treasures Osaka 03 Slider 3
    Iris van den Broek
  • Hidden Treasures Osaka 03 Slider 4
    Iris van den Broek

« Si Osaka est la cuisine du Japon, Dotonbori est la gazinière sur laquelle les mets sont préparés. »

Hidden Treasures Osaka 00 Bg 2

La cuisine du Japon

Au Japon, on surnomme Osaka « tenka no daidokoro » (la cuisine de la nation). Cette consécration date de l'époque d'Edo et du rôle prépondérant attribué alors à la cité dans le commerce du riz. Conservant son surnom, Osaka est restée la capitale culinaire du pays.

Si Osaka est la cuisine du Japon, Dōtonbori est la gazinière sur laquelle les mets sont préparés. Je n'ai jamais vu autant de nourriture proposée dans une seule rue. Et que dire du cadre insolite fait de néons publicitaires, de dragons, de crabes et de poulpes géants accrochés aux façades ? 

Hidden Treasures Osaka 04 Keuken 1
Hidden Treasures Osaka 04 Keuken 2

J'avais déjà entendu parler de l'expression japonaise « Ōsaka no Kuidaore », mais elle prend à présent tous son sens. Désignant la propension des habitants d'Osaka à tout sacrifier pour manger, elle signifie « se ruiner par excès de nourriture ». Les Tokyoïtes dépensent volontiers pour des chaussures, à Kyoto, le must est de se ruiner en vêtements, à Osaka, bien manger est une priorité.

Hidden Treasures Osaka 00 Txt Tenko No Daidokoro

TENKA NO DAIDOKORO, la cuisine de la nation

Hidden Treasures Osaka 00 Bg 3
Hidden Treasures Osaka 06 Yaki 1

Comme je suis à Osaka, je conclus avec un barbecue pour honorer la tradition du kuiadore. La ville est le berceau du Yakiniku, un mode de cuisson japonais désignant les grillades. Dans un petit restaurant déniché dans une rue transversale, je commande un plateau de bœuf de Kobe, un des meilleurs biftecks au monde. Les producteurs de cette viande exceptionnellement tendre élèvent leur bétail à une demi-heure d'Osaka, dans la région de Kobe. Le propriétaire du restaurant ne parle pas un mot d'anglais mais à l'aide de gestes et surtout de sourires, j'arrive à mes fins. Le client prépare sa viande lui-même sur le petit gril déposé sur la table. Le concept est très sympa et la viande fond sous la langue !

Hidden Treasures Osaka 06 Yaki 2

Le takoyaki, star culinaire d'Osaka

Petite boule de pâte fourrée au poulpe (tako), le takoyaki est la vedette de la street food locale. Face au poulpe géant, je prends ma place dans la file d'attente tout en admirant la rapidité quasi inhumaine avec laquelle les cuisiniers installés derrière les plaques de cuisson tournent les boulettes à l'aide d'un bâtonnet. Abracadabra, en voilà une centaine. Je reçois une barquette contenant six boules napées de sauce et d'oignons verts. Un vrai délice ! L'avantage de la petite portion, c'est que je vais pouvoir goûter autre chose, comme les okonomiyakis, autre emblème gastronomique d'Osaka. Sorte d'hybride entre la crêpe et l'omelette garni de légumes de viande et d'ignames, c'est un vrai régal ! 

Hidden Treasures Osaka 06 Yaki 3
Hidden Treasures Osaka 07 Splitscreen Left

Hidden Treasures Osaka 07 Splitscreen Right

Hidden Treasures Osaka 00 Bg 4
Hidden Treasures Osaka 08 Amemura 1
Hidden Treasures Osaka 08 Amemura 2

Un petit coin d'Amérique

Le lendemain matin, je quitte l'hôtel pour aller visiter Amerikamura, un des quartiers les plus branchés d'Osaka qui fait la part belle à la culture américaine. Des drapeaux américains sont tendus sur les murs, des marques américaines occupent les vitrines et la statue de la liberté veille sur le centre commercial. Dans les années 70, des enseignes ont investi des immeubles inoccupés pour ouvrir des boutiques spécialisées dans la vente de produits venus des États-Unis. Rapidement, le quartier a pris le nom d'Amerikamura, ou « Amemura » comme aiment à le surnommer les locaux.

C'est aussi un lieu où la jeunesse s'affiche, et c'est là qu'il faut se rendre pour connaître l'avant-garde de la mode adolescente. Au cœur du quartier, installez-vous sur un banc du Triangle Park pour vous imprégner du défilé incessant des styles vestimentaires les plus variés : cheveux roses, jupons, punks, des garçons en tenue militaire avec une coupe en brosse décolorée et des jeunes filles en jupes d'écolières.

Hidden Treasures Osaka 08 Amemura 3
  • Hidden Treasures Osaka 09 Shinsekai
Hidden Treasures Osaka 00 Bg 5 Edit
Hidden Treasures Osaka 10 Shinsekai 1

J'admets que les rues y sont moins bien entretenues qu'ailleurs, mais ça fait partie de leur charme. Le mot Shinsekai signifie « nouveau monde », et le quartier date de 1912. Dans la partie sud, le plan de rue s'inspire de New York et le nord reproduit celui de Paris. Le Luna Park, un parc d'attractions doté de l'emblématique tour Tsutenkaku aux allures de Tour Eiffel, a fermé ses portes en 1923 et Shinsekai a été déserté. Aujourd'hui, le renouveau du secteur en fait l'une des attractions emblématiques d'Osaka.

Le parc d'attractions d'Osaka : Shinsekai

Shinsekai est un autre quartier caractéristique d'Osaka, que l'on m'avait décrit comme étant le plus dangereux du Japon. Dangereux d'après les critères japonais selon moi. J'y ai bien rencontré le premier clochard depuis le début de mon séjour au Japon, mais celui-ci m'ayant salué dans un anglais parfait, j'ai eu du mal à retenir mon sourire. On a fait plus dangereux ! 

Hidden Treasures Osaka 10 Shinsekai 2
Hidden Treasures Osaka 00 Bg 6
Hidden Treasures Osaka 00 Txt Shinsekai

Shinsekai signifie « nouveau monde »

Un cadeau inattendu

En sortant du métro, j'emprunte une venelle couverte qui mène au centre de Shinsekai, et j'ai l'impression d'entrer dans une sorte de kermesse. À ma gauche, un groupe d'hommes tente de gagner un éléphant rose au tir à la carabine, tandis qu'à ma droite dans une salle immense, une multitude de gens attablés participe à un mystérieux jeu de plateau. Leur implication totale me fascine. Tout à coup, une clameur me parvient : les hommes que je viens de croiser ont gagné et brandissent triomphalement l'éléphant rose. Ils m'aperçoivent et d'un signe, me demandent s'ils peuvent me l'offrir. Personne ne parle anglais mais après moult gestes et une franche rigolade, j'hérite d'un éléphant rose. Arigatō !

Hidden Treasures Osaka 11 Before After Right
Iris van den Broek
Hidden Treasures Osaka 11 Before After Left
Iris van den Broek
Hidden Treasures Osaka 00 Bg 7
Hidden Treasures Osaka 12 Shinsekai Pretpark 3

J'ai très envie de grimper au sommet de l'attraction phare de Shinsekai : la tour Tsutenkaku, qui offre une vue panoramique unique sur Osaka. L'intérieur de la tour respire la nostalgie et les maquettes me donnent une idée de l'apparence aujourd'hui disparue du quartier.

Hidden Treasures Osaka 12 Shinsekai Pretpark 2

De délicieuses brochettes

Certains détails rappellent que Shinsekai était autrefois un parc d'attractions. Une musique bondissante digne d'un dessin animé est diffusée par des haut-parleurs et les couleurs vives des bâtiments sont aveuglantes. Ici aussi le concept de « cuisine de la nation » est une réalité. Le quartier abrite différents restaurants de fugu, ce célèbre poisson venimeux qui ne peut être mangé sans crainte qu'après avoir été préparé par un chef licencié. Mais la spécialité gastronomique de Shinsekai, ce sont les kushikatsus. La viande, le poisson et les légumes sont trempés dans la pâte et frits après avoir été enfilés sur des bâtons à brochette. Vous aurez l'occasion de les tremper dans la sauce, mais une seule fois, car celle-ci doit passer à la table suivante.

Hidden Treasures Osaka 12 Shinsekai Pretpark 1
  • Hidden Treasures Osaka 14 Slider Sumiyoshi 1
    Iris van den Broek
  • Hidden Treasures Osaka 14 Slider Sumiyoshi 2
    Iris van den Broek
  • Hidden Treasures Osaka 14 Slider Sumiyoshi 3
    Iris van den Broek
  • Hidden Treasures Osaka 14 Slider Sumiyoshi 4
    Iris van den Broek

« De nombreux Japonais viennent ici en janvier pour sacrifier à la tradition du hatsumode : le première visite au sanctuaire de l'année »

Hidden Treasures Osaka 00 Bg 09 Edit

Ambiance sereine à Sumiyoshi-taisha

Osaka ne se résume pas à un tourbillon de couleur et d'activités. Disséminés sur l'ensemble de la ville, des temples vous ouvrent les portes du Japon authentique. Un court voyage en train me mène au sud de Shinsekai, vers l'un des plus beaux sanctuaires d'Osaka : celui de Sumiyoshi-taisha. On raconte qu'il aurait été édifié en l'an 400. Bien que les lieux attirent les visiteurs toute l'année, c'est en janvier que les Japonais s'y rendent en foule, à l'occasion du hatsumode : la première visite au sanctuaire de l'année. 

Hidden Treasures Osaka 15 Sumoyoshi 1
Hidden Treasures Osaka 15 Sumoyoshi 2 Edit

Une fois sur place, je comprends qu'une fête est célébrée. Des nombreuses familles se promènent dans l'enceinte du sanctuaire, les femmes vêtues de kimonos, les hommes en costume et les enfants en tenues traditionnelles. Ils se laissent prendre en photo près du célèbre pont Taiko-bashi, dont le tablier arrondi culmine à près de 5 mètres. S'y promener purifierait votre esprit de tous les péchés antérieurs à votre entrée dans le sanctuaire. Je tente en vain d'obtenir des éclaircissements sur les festivités, mais les personnes présentes, très amicales, ne parlent pas un mot d'anglais. Ça m'est finalement égal de ne rien comprendre car le spectacle est ravissant. L'ambiance est infiniment sereine et le cadre enchanteur. Un autre visage d'Osaka. 

Hidden Treasures Osaka 15 Sumoyoshi 3
Hidden Treasures Osaka 00 Bg 10
Hidden Treasures Osaka 16 End 2

Retour au centre

Le train que j'emprunte pour revenir au centre me dépose à l'immense gare de Namba. Je suis de nouveau aspirée par le chaos urbain. La nuit commence à tomber et mon aventure à Osaka touche à sa fin. Tokyo, et Kyoto toute proche, ont tendance à lui faire de l'ombre, mais un séjour au Japon ne serait pas complet sans une escale à Osaka. Avec son caractère bien trempé, la ville saura vous séduire.

Hidden Treasures Osaka 16 End 1

Loading...

iFly KLM magazine est en cours de téléchargement