Editors Pick Cuba 01 Header

Capsules temporelles à Cuba

Les frontières entre Cuba et les États-Unis s’entrouvrent, et Cuba va bientôt changer de visage. Le photographe allemand Werner Pawlok a pris des clichés d’intérieurs hérités d’une époque amenée à disparaitre.

Entrez
Editors Pick Cuba 02 Rich Layout Background

Joyaux cachés

Comme si le temps s’était figé, le Cuba de Pawlok revêt un charme mélancolique. Les façades effritées des rues de La Havane dissimulent de véritables joyaux : « Les Cubains ont souvent honte de leurs maisons, car ils n’ont pas les moyens de les restaurer. Mes photos révèlent au contraire l’ambiance et la beauté exceptionnelles de ces intérieurs ».

Profile Image

Werner Pawlok

Le photographe Werner Pawlok, qui vit à Stuttgart en Allemagne, est connu pour ses photos d’art et de célébrités.

  • Editors Pick Cuba 03 Large Image

    La maison de Luise Faxas, victime d’une fuite dans le toit, menace de s’écrouler

    Editors Pick Cuba 04 Rich Layout Background

    "Le temps est un styliste hors pair"

    Pawlok a utilisé une méthode de travail assez simple : « Quand une ville m’inspirait, je sonnais. » L’hospitalité et la gentillesse des Cubains l’ont surpris : « On ne m’a pas une seule fois dit non ». La première maison qu’il a photographiée fait partie de ses préférées. La gigantesque demeure de Luis Faxas, qu’on appelle parfois la maison verte, date de 1926. « Sa superficie est de 250 mètres carrés, mais lorsque j’ai pris mes clichés, une famille y vivait dans un espace de 15 mètres carrés, occupant simplement une chambre-salon ainsi qu’une cuisine. »

    • Editors Pick Cuba 05 Large Image

      La patine des murs est à elle seule une œuvre d’ar

      • Editors Pick Cuba 06 Large Image

        Accueilli partout, Pawlok ne s’est vu opposer aucun refus

        Editors Pick Cuba 07 Rich Layout Background

        « Je rentre dans un film, les pièces me racontent des histoires »

        Dès que Pawlok entre dans une pièce, son esprit fourmille d’histoires : « C’est comme si j’entrais dans un film. Je vois des invités en tenue de soirée danser sous un lustre. Un peu comme dans « La rose pourpre du Caire » de Woody Allen, mais dans l’autre sens. » Cependant, il souhaite ne pas trop interpréter ses photos : « Cette série s’adresse aux gens qui ont de l’imagination et vont eux-mêmes se raconter l’histoire de ces maisons. »

        • Editors Pick Cuba 08 Large Image

          Accueilli partout, Pawlok ne s’est vu opposer aucun refus

          • Editors Pick Cuba 09 Large Image

            Des maisons remplies de trésors

            Editors Pick Cuba 10 Rich Layout Background

            « Je rêve de pouvoir montrer mon travail aux habitants de La Havane. »

            En septembre de cette année, Pawlok publiera son travail dans un livre de 320 pages : « Cuba - Expired ». Début 2017, il exposera à la galerie Julio Larramendi à La Havane : « Je rêve de pouvoir montrer mon travail aux habitants de La Havane. J’attends leurs réactions avec impatience. » Pour en savoir plus sur le travail de Pawlok, consultez son site.

            Loading...

            iFly KLM magazine est en cours de téléchargement