Bucket List Koyasan 1 Header
Iris van den Broek
Iris van den Broek

Japon

Ambiance mystique sur le mont Kōya

Des sommets enfouis dans la brume, des temples anciens et un cimetière séculaire créent la magie sur le mont Kōya. Notre reporter Iris van den Broek relate son immersion dans la vie monacale du mont le plus sacré du Japon. 

Faites l'expérience du mont Kōya
Bucket List Koyasan 2 Bg
Bucket List Koyasan 2 Icon

Iris van den Broek

Sous la véranda de bois qui longe le temple git un amoncellement de sandales de cuir. « Elles sont obligatoires à l'intérieur du temple, vos chaussures resteront à l'extérieur, sur l'étagère », m'explique Nobu, un moine de la communauté du temple Ekoin où je séjourne. J'obtempère volontiers. Ekoin est l'un des 52 shukubo de Koyasan : des temples-auberges où le voyageur peut côtoyer le quotidien des moines bouddhistes nippons. « S'ouvrir au monde entier » est la devise de ce petit temple villageois

Bucket List Koyasan 2 01 Room
Bucket List Koyasan 2 02 Entrance

Le chemin qui y mène est une expérience en soi. À partir d'Osaka, le train ne prend qu'une heure et demie pour traverser la région montagneuse. À l'approche de Koyasan, il ralentit son allure et la forêt se resserre. La fin du trajet s'effectue en funiculaire, puis un bus prend la relève vers le village. Dans le temple, une très belle chambre équipée de panneaux coulissants traditionnels m'est attribuée avec vue sur le jardin intérieur. « Le dîner est servi ici à cinq heure et demie » me dit Nobu. En attendant, je pars découvrir le village.

  • Bucket List Koyasan 3 Slider 1
    Iris van den Broek
  • Bucket List Koyasan 3 Slider 2
    Iris van den Broek
  • Bucket List Koyasan 3 Slider 3
    Iris van den Broek
  • Bucket List Koyasan 3 Slider 4
Bucket List Koyasan 4 Bg

Des moines chaussés de getas

Le mont Kōya compte pas moins de 117 temples. En route vers Danjōgaran, la partie la plus sacrée du complexe monastique, je traverse la rue principale peuplée de boulangeries, de boutiques et de petits restaurants. Leur présence inattendue donne vie au village.

L'âme de Kobo-Daishi, saint fondateur du bouddhisme Shingon et de Koyasan, épicentre de cette branche spirituelle, est omniprésente. La légende raconte que c'est ici, à Danjōgaran, que tout a commencé en 805.

Bucket List Koyasan 4 01
Bucket List Koyasan 4 02

Le complexe compte une vingtaine de bâtiments, parmi lesquels se détache la structure rouge de la pagode Konpon Daitō, haute de 45 mètres. Pendant que je déambule sur le site, un groupe de moines apparaît soudain. Chaussés de getas de bois, ils se hâtent vers un temple où leur chant puissant résonne bientôt. Ils vont renouveler ce rituel dans la plupart des bâtiment alentours. C'est beau et intrigant à la fois. Cette atmosphère mystique enveloppe le mont Kōya.

  • Bucket List Koyasan 5 Slider 1
    Iris van den Broek
  • Bucket List Koyasan 5 Slider 2
    Iris van den Broek
  • Bucket List Koyasan 5 Slider 3
    Iris van den Broek

« Un groupe de moines entame un chant puissant. C'est beau et intrigant à la fois. Cette atmosphère mystique enveloppe le mont Kōya »

Bucket List Koyasan 6 Bg
Bucket List Koyasan 6 01

Le cimetière Okunoin, royaume des mousses et des brumes

Le Garan a beau être impressionnant, le mystérieux cimetière Okunoin reste la véritable attraction de Koyasan. Sur un petit sentier, je longe plus de deux cent mille pierres tombales recouvertes de mousse et des cèdres vertigineux. Ce lieu irréel dépasse tout ce que j'ai visité jusqu'à présent. Les symboles sont nombreux pour qui sait les déchiffrer. Une multitude de tombes sont ornées du Godai, qui rassemble les cinq éléments : l'eau, le vent, le feu, l'air et l'énergie. Ils représentent ici le retour de nos dépouilles mortelles à leur forme originelle, aux éléments.

Le puits Sugatami-no-ido doit réfléchir votre image ou vous mourrez dans les trois ans. Je ne suis pas superstitieuse, mais je vérifie prudemment que j'aperçois mon reflet dans ses profondeurs. C'est la première fois que je me réjouis d'être mal coiffée ! 

Dîner végétalien

Je rentre à Ekoin pour le dîner. Mes chaussettes enfilées, je suis à peine installée sur le tatami qu'un moine frappe à la porte de ma chambre, portant deux plateaux chargés de mets colorés. Les temples consomment la Shojin Ryori, la cuisine végétalienne des moines bouddhistes. La viande et le poisson sont bannis, au profit du tofu, des légumes et de la soupe de miso. Chaque petit couvercle dissimule une surprise et tout a un goût divin.

Bucket List Koyasan 6 02
Bucket List Koyasan 7 01 Okunoin
Bucket List Koyasan 7 Bg
Bucket List Koyasan 7 02

Promenade nocturne au cimetière

Après le dîner, Nobu m'invite à une visite nocturne du cimetière, une promenade fréquemment organisée par le temple lorsque le temps est clément. Je n'ai jamais été très brave dans noir, et se promener de nuit dans un cimetière ne me tente pas vraiment, mais bizarrement, le cimetière d'Okunoin est tout sauf effrayant. « Aucun corps n'est enterré ici, car ils sont incinérés » m'explique Nobu, tandis que nous progressons entre les tombes sur le chemin de pierres. 

Après une demi-heure de marche, nous arrivons au pont Gobyonohashi, qui mène au temple Tōrō-dō ainsi qu'au mausolée de Kobo-Daishi tout proche. « Par respect, il faut s'abstenir de prendre des photos une fois le pont franchi » me signale Nobu. C'est dommage, car j'aurais bien pris des clichés des innombrables lanternes. Encore aujourd'hui, deux repas sont servis tous les jours à Kobo-Daishi, un rituel opéré le matin à 6 h et 10 h 30. On raconte qu'il vit ici en état de méditation éternelle. Nul ne peut pénétrer à l'intérieur, en dehors du grand prêtre qui lui apporte sa nourriture, impossible donc de vérifier par moi-même

Le rituel du feu

Le matin suivant, j'ai réglé mon réveil aux aurores pour assister au rituel du feu qui a lieu à 6 h 30. Dans l'air revigorant du début de journée, je me dirige vers le temple principal d'Ekoin et prends place parmi les hôtes qui séjournent au temple. Ici, deux moines présentent des offrandes au Bouddha. Les sons m'hypnotisent, je suis au bord de la transe. Puis la cérémonie du feu a lieu dans un petit temple situé près de l'entrée. Censé détruire les énergies négatives, ce rituel caractéristique du bouddhisme ésotérique purifierait l'âme et l'esprit. 

Bucket List Koyasan 7 03
Bucket List Koyasan 8 Bg
Iris van den Broek

« Koyasan est impossible à décrire, il faut le vivre. »

De retour dans ma chambre, je constate que le petit déjeuner a entre-temps été servi. Il faut s'habituer à commencer la journée avec du tofu, du riz et des haricots, mais leur goût est tout à fait acceptable. Je vérifie les horaires de bus sur mon smartphone (oui, le Wi-Fi fait partie de la vie du temple !) et parcours les magnifiques couloirs jusqu'à la sortie. Je troque les sandalettes contre mes chaussures habituelles et emprunte le bus vers le funiculaire qui me mènera de nouveau vers le train. Vers la vie normale.

Loading...

iFly KLM magazine est en cours de téléchargement